Adrien Rabiot : On l’aime… lui non plus !

Même s’il semble que quelques transferts sont en cours (dans le sens des départs et des arrivées), le PSG tarde à lancer son mercato pour deux raisons principales : le fair-play financier « imprévisible » qui avait dans un premier temps relaxé le PSG avant de souhaiter revoir son jugement… mais également et surtout le cas Adrien Rabiot.

En effet, un des gros chantiers du PSG est la fameuse sentinelle. Si Lo Celso paraît être au niveau pour la Ligue 1, Adrien Rabiot l’est également pour l’Europe. Cependant, parmi ses multiples exigences, Adrien Rabiot souhaite ne pas jouer en sentinelle malgré la demande et le besoin avéré de son employeur. Soit dit en passant… cette intransigeance lui a peut-être couté sa place en équipe de France.

Qu’en est-il aujourd’hui du cas Rabiot ?

En résumé… ses exigences financières sont connues et acceptées par le PSG (environ 600 000€ par mois, soit l’équivalent en un mois de 50 ans de SMIC !). Son exigence sportive (ne pas jouer en sentinelle) semble ne plus être un frein à la prolongation. Actuellement, la pierre d’achoppement serait la durée du contrat : le PSG demande 5 ans alors qu’Adrien Rabiot exige entre 1 et 3 ans supplémentaires maximum. Pourquoi refuser de s’engager sur la durée ? parce qu’il n’a pas confiance en l’avenir du PSG sur la scène européenne ou parce qu’il veut être certain de pouvoir à nouveau négocier son salaire dans un avenir proche ?

Ce qui est sûr c’est que ce cas est une sacrée épine dans le pied du PSG. Le clan Rabiot agace le staff du PSG qui perd du temps et de l’énergie sur ce dossier et ne peut pas se consacrer pleinement à d’autres dossiers chauds… mais il commence également à agacer certains supporters parisiens qui ne comprennent pas l’attitude et les exigences démesurées du joueur. Malgré la fermeture du mercato en Angleterre (aucune piste sérieuse n’avait réellement été évoquée outre atlantique) mais surtout en Italie… Adrien Rabiot semble en position de force, soutenu par le Barça qui souhaiterait le voir aller au clash avec la direction parisienne (et aurait ainsi sa revanche sur le cas Neymar). Le PSG doit-il plier et accepter les conditions de Rabiot, doit-il le sanctionner sportivement ou doit-il tout simplement le vendre et passer à autre chose ?

Ce que le PSG ne trouvera chez aucun autre joueur de sa trempe…

Adrien Rabiot est un titi parisien… et ça, le PSG ne pourra pas le trouver chez un autre joueur de son calibre. Certes, la relève arrive, mais à court terme, il n’y a pas d’autre titi parisien qui puisse faire le job. Adrien est adoré, adulé par le Parc des Princes… à tel point que finalement beaucoup de choses lui sont assez facilement pardonnées, comme ses divers caprices de diva ou ses prises de positions ou de paroles maladroites. Adrien perdrait cet à priori positif et cet engouement qu’il a au Parc en rejoignant une grande écurie européenne. Certes, son niveau lui permettrait probablement d’être apprécié et applaudi dans un autre championnat, notamment en Liga, mais à Barcelone par exemple, il ne sera jamais l’équivalent d’un Iniesta, formé au club.

Adrien Rabiot est un grand milieu… par la taille pour commencer, il est actuellement la seule « tour de contrôle » dans ce milieu parisien… mais également et surtout par le talent et l’implication. Il est tellement précieux dans le milieu parisien quand il fait les efforts, quand il va dans le sens du jeu… C’est une valeur sûre, fiable techniquement, tactiquement et surtout physiquement. Il a une puissance, une endurance et une résistance hors normes. Avec 50 matches joués la saison dernière, il a une fois de plus prouvé sa régularité et sa solidité physique. Trouver sur le marché un tel joueur qui souhaite rejoindre la capitale pour le projet sportif n’est pas chose aisée mais surtout s’avèrerait extrêmement couteuse, qui plus est pour le PSG qui bénéficie généralement du « tarif spécial club riche ». En cas de transfert de cette nouvelle sentinelle parisienne, la prime à la signature, le salaire forcément exorbitant, le montant de la transaction et les diverses primes d’agents et d’intermédiaires couteraient forcément beaucoup plus qu’une revalorisation salariale.

Ce qu’on peut cependant lui reprocher…

Sur le plan financier, il semblerait que le PSG ait accédé à sa demande de revalorisation… et que finalement, Adrien demande encore plus. Si cette information s’avérait juste, il pourrait s’agir là d’un manque total de respect et d’éthique…probablement accentué par les sirènes barcelonaises. Adrien Rabiot doit sa réussite certes à son talent et son travail, mais également au PSG qui lui a permis de grandir et surtout de se montrer sur la scène nationale et européenne. Ainsi, un peu de flexibilité et compromis dans les négociations seraient les bienvenus.

Adrien Rabiot souligne la déroute du PSG en Ligue des Champions et doute de la capacité de son club à dominer l’Europe dans un avenir proche… certes, mais n’est-il pas un peu coupable de cette déroute ? se trouve-t-il tellement au-dessus qu’il s’exonère de toute responsabilité, de tout manquement ? L’égo démesuré, l’estime et l’amour de soi sont la marque des grands champions (Zlatan…si tu me lis…), mais il faut rester réaliste et lucide.

Adrien Rabiot est tellement apprécié de la direction, des supporters… qu’il se permet d’avoir certaines exigences (notamment concernant son poste) qu’il n’aurait pas en étant au Réal, au Bayern ou au Barça. Cela est peut-être dû à sa personnalité, son éducation, son égo, son entourage si souvent critiqué… mais ce qui est sûr, c’est que cela agace à la longue. L’amour ne peut exister que s’il est réciproque, respectueux et sincère.

Tout cela pour dire qu’au final… le PSG et Adrien Rabiot parviendront très certainement à un compromis acceptable et accepté de tous. Dans l’intérêt individuel et collectif, le PSG pourrait ainsi lui proposer un contrat de 3 ans avec un salaire légèrement inférieur à la somme demandée. Le PSG conserverait ainsi son titi favori, symbole de l’excellence de la formation parisienne et pourrait alors se concentrer sur les autres postes à pourvoir lors de ce mercato. Le PSG se donnerait un peu d’air et de délai dans la gestion du cas Rabiot (qui donnera certainement du fil à retordre à chaque mercato… en plus du cas Neymar !). Adrien Rabiot pourrait quant à lui continuer d’évoluer dans le club de son cœur, en ayant réussi à imposer sa volonté et garder la face…

Rédacteur :

Mickaël GUYOT-W

Leave a Reply