Le « Classico » s’écrit au féminin !

  • 25 septembre 2016
  • 14 Views
  • 0
Le premier acte du « classico » opposant le Paris Saint Germain à son rival l’Olympique de Marseille, s’est joué cet après-midi. Un « classico » qui exporte les rivalités entre les clubs mais sur des terrains nouveaux. Il a eu lieu, non pas au Parc des Princes ou au Stade Vélodrome, mais au Camp des Loges !

Et les stars présentent lors de cette rencontre étaient celles des équipes féminines des 2 formations.

Un Paris Saint Germain – Olympique de Marseille qui entre dans l’histoire du foot féminin, en effet c’est la première fois que les 2 formations s’affrontent !

Le Paris Saint Germain fort de son expérience en Division 1 et des ses nombreuses stars internationales, aura affronté un Olympique de Marseille tout juste promue dans l’élite du foot féminin !

Une rencontre que le nouveau coach marseillais, Christophe PARRA ne prend surtout pas à la légère, il explique :

La préparation sera la même que contre Lyon, Montpellier, Juvisy ou même Bordeaux, assure-t-il. Ça va être enrichissant, oui, mais il n’y a vraiment rien de spécial…

Les joueuses parisiennes et marseillaises, n’ont jamais joué dans la même cour. En effet alors que le Paris Saint Germain se classe régulièrement derrière l’Olympique Lyonnais, l’équipe féminine de Marseille, renaît des ses cendres en 2011 après avoir été dissoute en 1986 avec des moyens bien inférieurs à ceux des parisiennes.

D’ailleurs Christophe PARRA ironise en expliquant cela :

La première année, on s’entraînait sur un terrain complètement impraticable dès qu’il pleuvait, et à l’éclairage capricieux, se remémore en souriant Christophe PARRA. On avait dû faire entre vingt et trente séances dans un parc voisin.

L’Olympique de Marseille se présente au Camp des Loges avec une formation comprenant plusieurs anciennes joueuses parisiennes mais aussi avec des joueuses qui exercent une activité professionnelle ou qui sont présentent encore sur les bancs de l’école !

La dernière recrue marseillaise ayant évolué au Paris Saint Germain est Nora COTON-PELAGIE. Cette dernière déclare :

Mon père est plutôt supporteur parisien, mais il m’a quand même encouragée, plaisantait la troisième au moment de la montée. Il me fallait de toute façon un nouveau départ. Et Le projet m’a vraiment plu…

L’entraineur marseillais doit tout d’abord convaincre afin de rester dans l’élite du foot féminin :

On a tout fait pour anticiper, mais il y a un écart indéniable entre la D 2 et la D 1, concède Parra avant son premier grand test. Je prends ce match avant tout comme une base de travail. Une telle rencontre doit nous permettre d’apprendre, et d’apprendre vite. Mais ce n’est pas pour cela qu’on ne va pas jouer crânement notre chance.

Une rencontre difficile en 1ère mi-temps pour les parisiennes. Leurs adversaires du jour ont fait le jeu et créé la surprise de se montrer bien supérieures aux parisiennes.

Juste après le début de la 2ème mi-temps, Marie Laure DELIE a débloqué le compteur des parisiennes grâce à une tête bien placée. Un but qui n’aura pas empêché les marseillaises de faire jeu égal avec les parisiennes techniquement encore en rodage !

Les réactions en images (Source PSG TV)

http://dai.ly/x4unx14

Po.

Previous «
Next »

Laisser un commentaire