Laurent Paganelli s'explique sur le pétage de plomb de Thomas Tuchel !

Laurent Paganelli s’explique sur le pétage de plomb de Thomas Tuchel !

En fin de rencontre entre le PSG et Strasbourg, le consultant de Canal+ Laurent Paganelli a eu la mauvaise idée d’endosser le maillot de Strasbourg et cela sous les yeux de l’entraîneur parisien Thomas Tuchel. Une situation qui a fait disjoncter ce dernier…. Le journaliste a expliqué son geste et présente ses excuses pour cette blague malvenue…

Que s’est-il passé dans les couloirs du Parc des Princes ?

LAURENT PAGANELLI. Franchement, je suis embêté. Ce n’était pas le but qu’il y ait une histoire. En plus, c’est complètement con, c’était une blague avec le gardien de but Matz Sels. Dimitri Liénard m’avait donné son maillot à la fin du match et on devait remettre le prix de joueur du match. Avec Tal’ (Olivier Tallaron), on voulait faire croire à Sels que c’était Liénard qui allait lui remettre. C’était une connerie pour le gardien. J’ai mis le maillot 20 secondes, dans un coin, sans personne autour…

Mais pourquoi, alors, Thomas Tuchel vous a-t-il vu ?

Le problème, c’est que la remise du trophée n’est pas passée en direct, mais au moment où Tuchel attendait pour l’interview d’après-match avec Olivier. Il m’a vu avec le maillot de Strasbourg dans l’écran de retour. Il a raison, j’aurais réagi pareil. Il était chaud à ce moment-là. Je comprends qu’il ait disjoncté. J’étais à côté de lui et j’essayais de lui dire que c’était une blague. Ce n’était ni pour Strasbourg ni contre Paris. C’était une connerie, comme j’en fais d’habitude. Vous me connaissez, je ne réfléchis pas à tout ce que je fais.

Avez-vous pu aplanir la situation avec le coach parisien ensuite ?

Il était tellement chaud que je me suis dit que j’attendrais. J’appellerai le PSG pour m’excuser. C’est un truc à la con. C’était une blague pour le gardien de but, pas pour me foutre de la gueule du PSG. Je m’entends bien avec le club, avec Nasser, avec Jean-Claude Blanc, même avec le coach jusqu’ici. Ça m’ennuie. C’est normal que ça m’arrive à moi, je fais n’importe quoi. C’était une ambiance sympa, dans un coin… Malheureusement Tuchel est tombé dessus. Il était énervé, je comprends. Ce n’est pas la meilleure idée que j’ai eue. Je ne lui reproche pas de m’avoir repris de volée, c’est tout à fait normal. Je suis désolé. Les blagues ne sont pas toujours intelligentes, surtout avec moi.

Interview accordée au quotidien Le Parisien.