Marquinhos raconte comment ils ont réussi à piéger Tuchel.

C’était le premier match officiel pour le Paris Saint-Germain dans cet exercice 2018 / 2019 et les parisiens se sont largement imposés face à l’AS Monaco (4-0).

Suite à ce premier trophée, le bizutage de Thomas Tuchel face à la presse a été une des scènes fortes de cet après-match. Le défenseur central brésilien Marquinhos raconte en zone mixte comment les joueurs ont réussi à piéger leur coach.

( Le bizutage du coach ? On y a réfléchi dans le vestiaire. Hier et avant-hier on avait fait des bizutages pour d’autres joueurs dont les jeunes et le staff mais le coach n’avait pas voulu le faire. Il nous avait dit si on remportait le match, il chanterait dans le vestiaire pour nous. Comme on a gagné, on voulait qu’il chante devant la presse ! On n’a même pas réfléchi et on a été en salle presse. C’était bien ! C’est un bon moment, un bon souvenir ! Si j’ai reconnu la chanson ? Non… Heureusement que j’étais derrière ! …rire… ).

PARIS EST MAGIQUE !!!