Unaï EMERY dans la presse espagnol !

4575 0

La correction que l’AS Monaco a infligé au Paris Saint Germain, dimanche soir au stade Louis II, a été bien évidemment suivie et commentée du côté de l’Espagne, là où Unaï EMERY a gagné ses lettres de noblesse.

A peine l’arbitre donne le coup de sifflet final, le journal espagnol AS n’a pas hésiter à décrire le technicien du Paris Saint Germain comme « fragilisé par ce revers », tout en mettant en avant le « nombre impressionnant d´absents au coup d´envoi » ! Pour rappel la liste des blessés ou laissés sur le banc était impressionnante : Javier PASTORE, Jesé, Thiago SILVA, Blaise MATUIDI, MARQUINHOS, BEN ARFA, KRYCHOWIAK !

Le quotidien barcelonais Sport écrivait cela :

C´est quand même la deuxième défaite du PSG face à Monaco en cinq mois, même si l´entraîneur a changé

Monaco a trouvé la parade devant le tout puissant PSG. Une ligne de cinq défenseurs bien compacte et de la créativité en contre attaque. EMERY le savait, mais il a été vaincu tactiquement par son homologue Leonardo JARDIM

Sur la Cadena SER, Bruno ALEMANY faisait ce triste constat :

Je sens Unai un peu perdu en ce moment…  Ça ne doit pas être facile pour lui, car il doit changer l´équipe, sa mentalité, tout en gardant de la crédibilité dans son vestiaire. Il semble vouloir ménager un cadre comme Thiago MOTTA, qui est hors de forme et qui pénalise l´équipe. Ce n´est pas son type de joueur. Il préfère les garçons dotés physiquement comme MATUIDI ou KRYCHOWIAK , qui, étrangement, étaient sur le banc…

Le même journaliste a même pointé du doigt le positionnement de Marco VERRATTI :

Le positionnement de l´Italien était étrange. Pour nous Espagnols, VERRATTI est comme XAVI. Il est à l´aise dans l´entre jeu, la «salle des machines» comme nous l´appelons, il a une belle relance… Il ne joue pas comme INIESTA, beaucoup plus dribbleur et percutant. Et Unai l´a fait jouer à Monaco comme INIESTA… Il y a vraiment beaucoup de choses qui m´ont surpris dimanche

En espérant que cette défaite ne sera qu’un accident pour la première saison du nouveau coach du Paris Saint Germain.

Affaire à suivre…

Po.

Pas de commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *