Ventes de maillots en France : le PSG et MU au sommet


En octobre dernier, une étude du Dr Peter Rohlmann pour PR Marketing était dévoilée. Basée sur les cinq dernières années, elle mettait en avant la toute-puissance marketing de Manchester United, du Real Madrid et du FC Barcelone au niveau de la vente de maillots dans le monde. Les clubs français étaient relégués loin derrière. Mais qu’en est-il réellement de la vente de maillots en France ? Ces mêmes mastodontes dominent-ils les débats où les clubs français font-ils mieux que résister dans l’Hexagone ? Contrairement à ce qu’il se passe en Angleterre ou même en Espagne, ce genre de données est toujours difficile à recouper concernant la France. Les boutiques, les clubs et les équipementiers n’ont jamais été de fervents adeptes de ce type d’études.

À l’instar de la boutique anglaise Kitbag.com, la boutique française Foot.fr a synthétisé ses ventes de maillots pour le deuxième semestre 2016 et a révélé son top 10 des clubs qui ont vendu le plus de maillots sur sa boutique en ligne. Sans surprise, c’est le PSG qui domine les débats. Fort de sa toute-puissance financière, de son aura internationale et de sa domination sur le championnat de France depuis quatre ans, le club de la Capitale est en tête. Mais cette place est trompeuse et Paris affiche un recul de ses ventes par rapport aux précédentes saisons, explique la boutique. Entre le départ de Zlatan Ibrahimovic et l’absence de recrues clinquantes, les supporters ont regardé à deux fois avant de renouveler leur précieux maillot. Et ce ne sont pas les arrivées de Krychowiak, Jesé ou Meunier qui ont permis au PSG de faire décoller les flocages maillots. Hatem Ben Arfa aurait pu être le détonateur, mais Unai Emery a éteint la mèche et l’euphorie autour de l’international tricolore est rapidement retombée.
Le PSG premier mais…

Si Paris a perdu de sa superbe en France, ce n’est pas le cas de Manchester United qui a profité à fond de l’arrivée de José Mourinho et surtout de celles de Zlatan Ibrahimovic et de Paul Pogba. Deux produits 100 % marketing, dont raffolent les cibles des équipementiers, qui ont fait booster les ventes de maillots des Red Devils, qui auraient même pu être premiers sans un début de saison compliquée. L’inévitable Barça et son incroyable MSN complètent le podium. Les fulgurances toujours aussi magiques du tandem Neymar-Messi et même l’arrivée de Samuel Umtiti ont fait décoller la vente de maillots du club blaugrana, et ce malgré l’arrivée très tardive du maillot Third et les incertitudes autour du sponsor maillot principal. Au quatrième rang, on retrouve, et c’est déjà plus surprenant, Arsenal. Le club londonien, qui dispose de nombreux fans en France, a pu profiter de son inusable belle cote dans nos contrées, mais aussi du maillot Third qui a beaucoup plu. Autre surprise, et elle est de taille, la présence dans le top 5 du Benfica Lisbonne, présent en si bonne position aussi bien du fait de la forte colonie portugaise en France que par la beauté et l’efficacité de son maillot extérieur noir, qui a connu un immense succès dans la boutique.
L’Atletico Madrid devant le Real !

Et le Real Madrid me direz-vous ? Et bien selon Foot.fr, il est relégué très loin, au 10e rang ! Une position que justifie la boutique autant par la faiblesse du design des maillots extérieurs et Third du club merengue que par l’absence de recrue majeure, les difficultés extra-sportives de Karim Benzema et le vieillissement de Cristiano Ronaldo. Du coup, le rival historique, l’Atlético, se place lui au sixième rang et dépasse, une fois n’est pas coutume, le Real Madrid. Le club coaché par Simeone peut d’ailleurs dire merci à Antoine Griezmann. Les Colchoneros profitent à fond de la Grizimania puisque la quasi-totalité des flocages de maillots du club l’ont été avec le nom de l’attaquant vedette des Bleus. Les Français et anciens de L1 ont d’ailleurs la cote puisque Dortmund doit largement sa place dans le top 10 à la présence au BvB du serial buteur Aubameyang ainsi qu’à l’arrivée récente de Raphaël Guerreiro et d’Ousmane Dembelé dans la Ruhr.
L’OM au plus bas, Saint-Etienne tire son épingle du jeu !

Mis à part le PSG, les clubs français ne sont pas au mieux puisque si l’OL n’est pas présent dans le top 10, l’OM n’apparaît qu’en septième place. Il faut dire que le manque de recrues d’envergure, l’arrivée tardive de Frank McCourt et le début de saison catastrophique du club phocéen ont littéralement plombé les ventes. Si le club rhodanien est étonnamment absent du top 10, l’AS Saint-Etienne est lui bien en place. Malgré des résultats en deçà des prévisions, le partenariat efficace avec Le Coq Sportif liant aussi bien l’histoire de l’ASSE et la relocalisation de la production du maillot ont séduit un large public.

Enfin, parmi les grandes surprises de ce top 10, on notera les absences du pourtant toujours très populaire Bayern Munich, de Chelsea qui a connu une intersaison délicate et qui va changer d’équipementier, de la Juventus qui a payé très cher le départ de Paul Pogba à Manchester United, de Liverpool, de Manchester City et des deux clubs de Milan en nette perte de vitesse en France depuis plusieurs saisons.

source et texte:footmercato

Leave a Reply